Grand Baie (Ile Maurice)

Je continue, entre deux recettes, la narration de mon voyage à Maurice avec la ville de Grand Baie.

Grand Baie est à 4 kms de l’hôtel où nous avons séjourné, ce qui nous a permis d’essayer les bus mauriciens et d’apprécier leur façon de conduire.

Les arrêts de bus sont assez difficiles à trouver car ce sont souvent de petites pancartes accrochées sur une façade.

Notre arrêt était devant la superette « Chez Momo », 500 m à gauche après le rond-point en sortant de l’hôtel.

Prix du ticket 18 roupies. Prévoir l’appoint car à partir d’un billet de 100 roupies, ça devient compliqué.

Petite aparté sur le retrait d’argent. Nous avons retiré sans problème 40 000 roupies à l’aéroport en arrivant (+/- 1000 euros par carte dans un distributeur). En voulant retirer à nouveau, nous nous sommes heurtés à Grand Baie à des distributeurs acceptant un maximum de 10 000 roupies (250€) de retrait par jour. A savoir que certains magasins acceptent les euros et l’hôtel aussi. Donc penser à prendre des euros sur vous.

Revenons à notre sortie en bus à Grand Baie. Les bus passent souvent et en 10 minutes nous sommes arrivés au centre-ville. On vous indique où descendre et tout le monde va au même endroit : le Super U !

La conduite est sportive, comme indiqué dans les guides, mais supportable. Maintenant, quand je passe mal une vitesse et que j’entends mon embrayage crier… je ne peux m’empêcher de penser aux bus mauriciens.

L’arrêt se fait devant la plage de Grand Baie. Traversez, et sur votre gauche (à l’angle d’un carrefour) vous trouverez un petit centre commercial. Au 1er étage vous pourrez y acheter des T-shirt Dodo Sportif (+/- 700 roupies avec un prix si vous achetez pour toute la famille).

La grande rue perpendiculaire à l’arrêt de bus mène au Super U. A l’intérieur, on se croirait presque en France et effectivement les prix sont bien plus intéressants. Le rhum de Chamarel est un peu moins couteux qu’à la distillerie, les épices sont quelquefois 3 fois moins chers que dans les boutiques pour touristes. Même chose pour les cartes postales, calendrier, … Mieux vaut aller faire un tour au début du séjour pour se faire une idée du choix des souvenirs et des prix. C’est aussi l’occasion de s’acheter de quoi se faire des apéros et de bons jus de fruits.

Le supermarché est dans un centre commercial où vous trouverez Quicksilver qui fabrique à Maurice. Les T-shirts peuvent être 3 fois moins chers qu’en France et certains ont l’inscription « Mauritius » dessus (beau souvenir donc). Au premier étage un bazar avec tout ce que vous pouvez trouver dans les marchés et boutiques touristiques. Vous y trouverez aussi les vendeurs un peu trop pressants.

Grand Baie compte aussi son Sunset Boulevard où les boutiques sont sur-climatisées et chères.

Au début de Sunset Boulevard, côté arrêt du bus, il y a le Centre Nautique qui propose des sorties comme l’Ile Plate et l’Ilot Gabriel ou encore l’Ile aux cerfs. Les prix sont moindres que les excursions proposées par l’hôtel. Nous avons choisi de faire l’Ile aux cerfs en bateau rapide et nous n’avons pas été déçu, peut-être même notre meilleure excursion.

Compter 1500 roupies (37.5€), négociable bien sûr. Pour l’Ile Plate le bateau part de Grand Baie, pour l’Ile aux Cerfs un minibus est passé nous prendre à l’hôtel. Le transport, repas et boissons pendant le repas sont compris (même alcoolisées, avec les excursions de l’hôtel ce n’est pas le cas et les excursions coûtent 2.5 fois plus chères : c’est un peu plus confortable mais tellement moins typique…)

Ce qu’on a apprécié le plus à Grand Baie : manger sur la plage une brochette de crevettes avec un jus fraîchement pressé, achetés dans une baraque juste à côté. La baraque met à disposition des nattes pour s’asseoir sur le sable.

20170327_123549

Sur le même sujet: Mon séjour à l’Ile Maurice (Le Canonnier Beachcomber)

Gâteau ananas coco

Mon dernier voyage m’a fait naître une passion pour la noix de coco (entre autres… il y a aussi la jus d’ananas et de mangue fraîchement pressés, le fruit de la passion ou encore la papaye, pour ne parler que de fruits). Je n’arrive plus à réaliser un dessert ou un cocktail sans mettre un peu de coco râpée ou lait de coco.

Gateau ananas coco

 Cette recette me rappelle un gâteau que ma maman me faisait, mais sans noix de coco… Bien moelleux, idéal pour un dimanche après-midi.

  • 4 œufs
  • 150g de sucre de canne
  • 150g de beurre demi-sel
  • 100g de farine
  • 1 sachet de levure
  • 100g de noix de coco râpée
  • 2 c à soupe de rhum (coco c’est encore mieux)
  • 400g de tranches d’ananas en sirop (à défaut d’en avoir des fraîches)
  • du caramel dont la recette est la suivante: Caramel au beurre salé

Séparer les jaunes d’œufs des blancs. Mélanger les jaunes avec le sucre. Puis ajouter le beurre ramolli, la farine, la levure puis la noix de coco et le rhum.

Pate

Monter les blancs en neige et les incorporer délicatement au mélange précédent.

Dans un plat rond, tapisser le fond de caramel puis ajouter les tranches d’ananas (attention, bien les égoutter avant).

Ananas

Verser la pâte puis mettre au four 35-40min à 200°C. Le gâteau est près quand la lame de votre couteau ressort sèche.

Faire refroidir le gâteau puis le démouler.

Mon séjour à l’Ile Maurice (Le Canonnier Beachcomber)

Voilà une semaine que je suis rentrée de l’Ile Maurice et je pense encore aux plages, aux plongées faites et aux fruits que nous avons goûtés.

IMG-20170326-WA0002

Avant de partir à Maurice, j’avais eu du mal à trouver des informations sur l’hôtel où nous devions loger. Je parle des prix pratiqués pour les massages, les cocktails, des petites infos sur les services proposés, trucs et astuces. Alors comme c’est encore tout frais, voici une description de l’hôtel Le Canonnier Beachcomber situé à la pointe de la Pointe des Canonniers à Grand Baie, dans le nord de l’Ile.

Le Canonnier

J’y ai passé un peu plus de 10 jours et j’aurai pu ne pas en sortir tellement il était paradisiaque.

Il sera fermé fin mai pour rénovation, ce qui m’a inquiété une demie seconde… Et finalement, nous avons trouvé les chambres et les parties communes très propres. Il y a quelques petits choses qui vieillissent comme les joints dans la salle de bains, mais à part si vous avez refait votre salle de bain il y a moins de 6 mois, c’est toujours beaucoup plus nickel que chez n’importe qui. Donc de petits détails insignifiants que je n’aurais même pas constaté si je n’avais pas su que l’hôtel fermé dans 2 mois.

Nous sommes arrivés à 9h le matin, accueillis avec un jus de fruits et des serviettes tièdes. Rien de mieux après 12-13h de vol (que je vous décrirais dans un autre post…). Bonne surprise : la possibilité d’aller petit déjeuner juste après avoir rempli quelques documents.

Et à 10h nous avions déjà notre chambre. Chambre supérieure avec vue sur l’océan et le coucher du soleil.

Vue de la chambre

Voyage de noces oblige, nous avions de petites attentions comme un paréo et un t-shirt de très bonne qualité. N’oublions pas que Maurice fabrique beaucoup de textiles (2nd revenu de l’Ile après le tourisme). Une bouteille de Prosecco (parfait car je ne suis pas fan de l’amertume du champagne) et de petits macarons. Idéal donc pour un coucher de soleil à 18h15.

Oui c’est tôt, mais on s’adapte et on commence la journée plus tôt. Le soleil se lève à 6h15 au mois d’avril.

Les petites attentions qui font toujours plaisir et allègent la valise :

  • Les serviettes de plage (turquoise) sont fournies et lavées chaque jour (échange au niveau de la piscine)
  • Gel douche, shampooing, après shampoing, savon et crème pour le corps dans la salle de bain
  • Un sèche-cheveux pour les accros au brushing
  • Une table et un fer à repasser à disposition à l’étage
  • Un tire-bouchon décapsuleur dans le frigo (oui oui ça peut servir, surtout si vous achetez votre apéro en dehors de l’hôtel)

Côté baignade : une belle piscine où vous trouverez des places à l’ombre tout au long de la journée et une pataugeoire.

Piscine

Pour la plage, il y a pas mal de transats. Une plage en 3 parties avec des rochers permettant de voir de magnifiques poissons. On se croirait dans le dessin animé Nemo! Surtout n’oubliez pas votre masque, tuba et palmes (+ chaussures type kayak pour l’Ile aux cerfs : mais ce sera aussi un autre post).

Plages

Le Navigator

Les activités proposées par l’hôtel sont nombreuses, gratuites et assez silencieuses :

  • Activités sportives « terrestres » type aquagym, yoga, abdos, tir à l’arc, ping-pong…
  • Activités « aquatiques » : baptême de plongée, paddle, kayak, ….

Nous avons participé à 2 activités nautiques : le bateau à fond de verre (petit bateau avec 3 ouvertures dans le fond de la coque en verre de 50cm par 1m environ je dirai. L’océan était assez agité ce jour-là donc ce n’était pas formidable mais on peut voir les fonds, et on passe la barrière de corail. Comptez 1 heure. Cette activité coûte dans les 15€ à l’extérieur de l’hôtel mais nous n’avons pas testé. Je conseille toutefois d’aller faire un petit tour et de le faire avant la plongée avec masque et tuba que l’hôtel organise et que nous avons aussi faites.

Cette plongée se déroule ainsi : prise en charge pendant 1h sur un petit bateau rapide pour aller vers un gros rocher que nous apercevons depuis l’hôtel, juste avant la barrière de corail. Nous avons pu rester 30 minutes la première fois, puis 45 minutes la seconde. Les palmes et masques peuvent être fournis par l’hôtel. On vous laisse libre de nager pendant une période donnée et on vous signale la zone autorisée (pour notre sécurité, car en bateau les mauriciens sont aussi rapides qu’en voiture…). Nous avons pu voir de magnifiques coraux et poissons. C’était tellement beau que nous l’avons fait une seconde fois.

Les 3 restaurants :

Restaurants

Le Frangipanier : restaurant principal « buffet » pour le petit déjeuner, déjeuner et dîner.

Le choix est riche et local. On ne se lasse pas des plats proposés et c’est très bon. Il y a des soirées à thème : hindou, créole, asiatique, …

Plusieurs îlots : desserts, fruits frais, hors d’œuvres, 3 îlots pour les plats principaux avec toujours du poisson, riz, viandes dont 1 îlot avec des pâtes et pizzas pour combler les enfants.

Le matin il y a des pancakes tous chauds faits devant vous : je mettais un peu de chocolat fondu dessus et une cuillérée de noix de coco râpé. Un régal !!! Accompagné d’un jus de fruits frais et pulpé (au moins 3 chaque jour : mangue, ananas, goyave, passion, orange). Et pour finir une salade de fruits frais avec de la papaye, de la noix de coco fraiche, des tranches d’ananas.

A savoir que vous avez à peine fini votre verre de jus de fruits le matin ou votre assiette, qu’un serveur vous l’a débarrasse. Pareil pour la note que vous devez signer si vous avez pris des boissons payantes. On s’y habitue.

On ne paye rien, tout est mis sur la note de la chambre. Mais si vous voulez payer directement, c’est possible. Idem pour les cocktails, massages et achats dans les boutiques.

Pour les boissons, la bouteille d’eau d’1L coute 100 roupies (2€50) mais on s’est aperçu au bout de quelques jours qu’on peut demander une carafe d’eau et c’est gratuit.

Pas d’inquiétude pour les fruits frais et l’eau du robinet, vous n’aurez pas de désordre intestinal.

Hotel

La Serenata : il faut réserver la veille et il n’est pas ouvert tous les soirs. Spécialité italienne. Un menu imposé avec choix entre 2 plats principaux ou sinon la carte est payante.

Le Navigator : il faut aussi réserver la veille. Vue sur l’océan.

Cocktails

Comme la Serenata, le menu est imposé, sinon les plats à la carte sont payants. Le repas est assez léger, à base de poisson, mais très bon. On peut aussi y prendre le gouter (crêpes à 100 roupies et cocktails).

Les cocktails

Ce sont les dépenses qu’on ne pensait pas faire et qu’une fois sur place on ne fait avec plaisir.

Le cocktail sans alcool est à 250 roupies (6.5€), avec alcool 375 roupies (10€). Mais qu’est-ce qu’on est bien, la nuit tombée, attendant d’aller manger et avec cette vue-là.

Soirée

Le Spa est dans un banian. L’endroit est superbe et respire la tranquillité et le bien-être. Le personnel est au petit soin et très professionnel.

Les prix sont assez élevés mais ce n’est pas plus cher qu’en France et surtout la qualité des massages est optimale.

J’ai choisi 2 massages : Voix lactée (massage-gommage du visage : 30 minutes et 2700 roupies (70€) soit +/-70 euros) puis un massage d’1 heure aux huiles essentielles relaxantes, de la pointe des pieds au bout des cheveux (oui oui le bout des cheveux) et de chaque côté du corps. La masseuse n’a pas arrêté pendant 1 heure. Je suis ressortie de là totalement relaxée avec mon corps huilée et parfumé. Un délice !!! Prix : 3300 roupies (80€).

Spa

Deux boutiques : tout est beaucoup plus cher qu’en dehors de l’hôtel. Cependant les vêtements sont de très bonne qualité et on trouve de tout comme les lunettes de soleil, crème solaire, timbres, matériels de plage, petits souvenirs et magazines français (10€ pour un magazine qui coûte moins de 2€ en France…). Près des billards et au niveau du bar, il y a des bibliothèques avec des livres laissés par les vacanciers et quelques magazines. Beaucoup en allemand…

Le mieux c’est d’aller au Super U de Grand Baie. Je vous expliquerai dans un prochain post, avec des recettes!

Voir aussi: Grand Baie (Ile Maurice)

Boulettes de pois chiche

img_20170226_093659

Le premier mercredi du mois est arrivé, et la Bataille Food avec!

Le thème est  » Cachons les fruits et les legumes! » ou comment faire manger des fruits et des legumes aux enfants.

Les deux ingrédients imposés sont:

  • Au moins un fruit ou un légume de saison
  • Une matière grasse d’origine végétale : huile d’olive, crème ou lait de coco, huile de noisette, de pistache… 

La créatrice de ce défi est Jenna, Le bistro de Jenna

La marraine précédente était Hélène, keskonmangemaman ? avec le thème des Crumbles

Pour cette édition, la marraine est Maman est psychomot’ de la Bataille Food #43

Je vous propose des boulettes de pois chiche au parmesan et basilic. Une sorte de manger « manger mains » comme on entend souvent depuis quelques temps.

Le mieux pour que le petit bout mange, c’est de le faire participer à la recette !


Pour une vingtaine de boulettes

  • 150g de pois chiche
  • 2 œufs
  • 50g de parmesan
  • 1 c à soupe de basilic
  • 2 c à soupe de chapelure
  • huile d’olive pour faire frire

Dans un mixeur, réduire en purée les pois chiche.

Ajouter les œufs et le parmesan. Puis le basilic et la chapelure.

img_20170226_090155_502

Mettre au frais une demi heure, la chapelure aura ainsi le temps d’absorber l’eau relargué par les pois chiche.

Faire de petites boules en les roulant dans la chapelure.

img_20170226_090128_332

Dans une poêle rempli avec 1/2 cm d’huile d’olive, frire les boulettes en les retournant fréquemment. 

img_20170226_085946_140

C’est possible de les faire cuire au four, dans un plat huilé, en remuant de temps en temps. C’est peut être plus diététique… 

img_20170226_085851_411

 

Les participants:

 

Chocolat maison avec cranberry et noisettes

Une envie qui me trottait dans la tête depuis quelques temps: faire ma tablette de chocolat maison. Alors non, je n’ai pas fait mon chocolat moi même mais le mélange des ingrédients: cranberry et noisettes avec un peu de fleur de sel au dessus. Il n’en reste plus un morceau!

img_20170217_223416_983

  • 200g de chocolat noir pâtissier
  • 1 c à soupe d’huile de noisettes
  • 45g de noisettes concassées
  • 30g de cranberry (fruit sec)
  • un peu de fleur de sel

Cuire le chocolat au bain marie avec 1-2 c à  soupe d’eau et l’huile de noisettes. Enlever du feu avant que tout le chocolat soit fondu. Remuer jusqu’à obtenir une structure lisse.

Ajouter la moitié des noisettes et cranberry. Mélanger.

Verser le chocolat sur une feuille de papier sulfurisé placé sur une plaque rentrant dans votre frigo. Bien étaler à l’aide d’une spatule. Ajouter le reste de noisettes et cranberry sur toute la surface du chocolat puis un peu de fleur de sel. Aplatir un peu le dessus du chocolat pour enfoncer les noisettes et cranberry.

Placer au frigo quelques heures puis couper en petits morceaux.

Il ne reste plus qu’à ne pas craquer et tout manger d’un seul coup!
Prix: 2€50

Energy Balls Mangue et Noix de coco

Les Energy balls sont de petits encas gourmands. C’est le même principe que des truffes au chocolat, mais en beaucoup plus diététiques.

img_20170217_224535_233

Pour une cinquantaine d’Energy balls

 

  • 1 mangue
  • 300g de flocons d’avoine
  • 2 cuillères à soupe de miel ou sirop d’agave
  • 60g de noix de coco râpée

 

Mixez la mangue préalablement épluchée et découpée. Ajoutez les flocons d’avoine et le miel ou sirop d’agave. Mixez à nouveau jusqu’à obtenir une pâte plus ou moins homogène (il restera des marquants de flocons). Placez au frigo quelques heures. Si vous n’avez pas beaucoup de temps, placez au congélateur une heure maximum.

Vous pouvez ensuite réaliser à la main les boules (1 cuillère à café pour 1 petite boule) et les rouler dans la noix de coco.

Elles se conservent plusieurs jours au frais.

 
Prix: 3€00

Cassolette poireaux, carottes et langoustines

20170122_122132

Un dimanche je ne savais pas quoi faire pour le déjeuner. J’ai donc fouillé dans mes placards et mon congélateur, et j’en ai sorti des crevettes (reste de Noël).

Et avec pratiquement rien, j’ai fait cette cassolette qui a eu un succès fou.

Par personne/ par cassolette

  • 1 blanc de poireau
  • 1 carotte
  • du beurre demi-sel
  • un peu de vin rouge, parce que je me suis trompée et c’est pas si mal finalement, c’est même super bon!
  • une douzaine de langoustines
  • 10cl de crème fraîche liquide
  • du parmesan

Coupez en rondelles le blanc de poireau et râpez la carotte. Faites revenir dans du beurre. En fin de cuisson, ajouter 15cl de vin rouge. Au début, je pensai mettre un fond de vin blanc mais en versant je me suis rendue compte que c’était du vin rouge…. italien …. et très bon. Le résultat est meilleur qu’avec le vin blanc.

Une fois les légumes cuits, disposez-les dans la cassolette.

Dans la poêle encore chaude, ajouter la crème et les langoustines décortiquées. Laissez quelques minutes à feu moyen puis versez sur la cassolette. Saupoudrez le dessus de parmesan.

20170122_111843

Enfourner à 180°C pendant 15 minutes.

Bon dimanche!

Crumble Mania: quand le Kiwi et la Banane s’associent à un émiétté à la noix de coco et vanille

crumble-2

 

Voici le nouveau thème de la Bataille Food, édition 42! ça donne déjà faim.

Un rendez-vous culinaire mensuel pour partager des recettes sur un thème choisi par la marraine qui est ce mois-ci Keskonmangemaman?. 2 ingrédients ou groupes d’ingrédients sont imposés. De quoi booster sa créativité.

C’est Jenna, du blog Bistro de Jenna qui est à l’origine du concept.

Aurore, Aurore’s Bakery, était la marraine de l’édition #41 avec les Boissons réconfortantes.

Les éléments imposés étaient: fruit ou légume de saison et une épice ou herbe.

Un fruit de saison: le kiwi, on est en plein dedans. Et la banane, mais il n’y a pas vraiment de saison pour elle.

Pour l’épice ce sera la vanille. Et je dirai même, Vanille Bourbon de La Réunion.


Pour 4 personnes

  • 4 kiwis
  • 2 bananes
  • 100g de beurre demi-sel
  • 100g de sucre de canne
  • un peu d’extrait de vanille
  • 60g de noix de coco râpé
  • 1 jaune d’œuf
  • 100g de farine de coco

Je prépare toujours avant la pâte pour faire l’émietté, pour éviter que les bananes s’oxydent.

Mélanger le beurre mou avec le sucre puis ajouter l’extrait de vanille, la noix de coco et le jaune d’œuf. Bien mélanger et incorporer progressivement la farine. Vous obtenez une pâte sableuse.

Couper en petits cubes les fruits et disposez dans 4 ramequins passant au four.

crumble-1

Ajouter sur le dessus la pâte que vous émiettez

.crumble-2

Placer au four à 180°C pendant 30 à 40 minutes. Surveillez bien la cuisson.

C’est simple et rapide n’est pas?

crumble-3

Bon appétit!


 

Liste des participants:

Bistro de Jenna Encore un GâteauEmilie Sweetness Maman est psychomotLes repaires des ventres faimDouble portion Petite Cuillère et CharentaisesCookAlife byMaevaLa cuisine de BlancheMaman pâtisseAfternoon teaAurore’s BakeryCuisine2SoeursUne abeille en cuisineKeskonmangemaman?A fleur d‘orangerDes recettes à GogoMagg Kitchenette Cuisine pour VoozenooLa médecine passe par la cuisineVisites gourmandesChaud patateGrain de sel et gourmandise Tout simplement fait maisonLe blog de Cata Graine de faim Kely La PolygrapheGourmilandCraquounette avenueAu fil du ThymLaetycuisine Cooking et bon appétitPause Nature Katia au pays des gourmandsLes gourmandises de SandrineAux délices de Vany Marie by FoodMy pastry addiction – 

Plaisir des enfants, petits comme grands: Cookies aux flocons d’avoine et pépites de chocolat

20170122_114320

Avec le froid actuel, rien de plus réconfortant que quelques cookies sous une couette, devant la télé avec un chocolat chaud. Un dimanche parfait!

Pour environ 30 cookies

  • 150g de flocons d’avoine
  • 160g de farine de blé
  • 80g de pépites de chocolat noir
  • 120g de sucre de canne
  • 1 oeuf
  • 100ml de beurre demi-sel
  • 1 c à soupe de miel de blé noir 
  • 2c à soupe de lait
  • 1 c à café de levure chimique

Mélangez la farine avec le sucre, les flocons d’avoine et la levure.

Ajoutez-y l’œuf, le miel, le beurre fondu. Mélangez bien. Ajoutez le lait (à température ambiante si possible) puis les pépites de chocolat.

20170122_103616

Sur du papier sulfurisé ou feuille de cuisson, faites de petits tas et enfourner à 180°C pendant 20 minutes.

20170122_114320

Bon dimanche!

Flan de courge Butternut et nappage au chèvre

img_20170115_143446_809

Pour 6 personnes

Pour les flans

  • 500g de courge Butternut
  • 4 œufs
  • 100g de parmesan

Pour le nappage

  • 100g de chèvre
  • 100g de crème liquide

et quelques brins de ciboulette fraîche


Couper en fines lamelles la courge. Placer sur la grill d’un four. Saler et poivrer puis recouvrir d’une feuille d’aluminium pour éviter que les lamelles ne s’assèchent trop. Enfourner à 200°C pendant au moins 40 minutes. Contrôler et poursuivre la cuisson si besoin.

butternut-au-four

Laisser refroidir un peu, éplucher puis mixer avec les œufs et le parmesan.

Placer le mélange dans des moules à silicone (forme conique ici): remplir au 3/4.

Pendant ce temps, préparer le nappage qui va recouvrir les flans: mélanger la crème avec le chèvre jusqu’à obtenir une consistance lisse.

Sortir les flans du four et démouler. Placer sur une assiette, verser sur le dessus le nappage puis quelques morceaux de ciboulette.

img_20170115_143250_043
Prix: 0€75/personne